Association Les Niçois du Canton

Assouciacioun Lu Nissart dau Cantoun

PROVERBI NISSART

(PROVERBES NIÇOIS)

A cavau dounat noun fau regarjà la brida.

A cheval donné on ne regarde pas la bride.

A paire aquistaire, enfant acabaire.

Les enfants se chargent de gaspiller I'héritage.

A San Martin, tapa la tieu bouta, tasta lou tieu vin.

A la Saint Martin, bouche ta bonbonne, goûte ton vin.

A Santa Cecila, cada fava n’en fa mile.

A la Ste Cécile, chaque fève en produit mille.

A viei cat jouvi rateta.

A vieux chat, jeunes souris.

Abrieu es de trenta ; plouguesse trent'un noun farià mau en degun.

Avril a trente jours ; s'il pleuvait trente et un jours cela ne ferait de mal à personne.

Abrieu plouvignous, Mai ventous, an frutuous.

Avril pluvieux, Mai venteux, an fructueux.

Afamegat noun vóu de sauça.

L'affamé ne veut pas de sauce.

Aiga e pan, vida de can.

Eau et pain, vie de chien.

Amic beneficiat, nemic declarat.

Ami bénéficier, ennemi déclaré.

Ancuei s’embrassoun, deman d’amassoun.

Aujourd’hui ils s’embrassent, demain ils s’assomment.

Aquéu vòu moustra à soun paire à faire d'enfan.

Celui-là, il veut montrer à son père comment faire des enfants.

Assegùreti dóu vent, e pi desplega la vela.

Assure-toi du vent et hisse la voile.

Ben faire et laissa dire.

Bien faire et laisser dire.

Bouona moutria es miech gouvern.

Avoir un bon culot, c'est avoir la partie gagnée.

Bouosc touort flamba drech.

Le bois tordu brule debout.

Bram d’aé noun mountoun au ciel.

Les cris de l’âne ne montent pas au ciel.

Brina e neu de nouvembre, plus pau de frei en decembre.

Brouillard et neige en novembre, moins de froid en décembre.

Cadun es couma li sieu acioun lou fan marit couma la rougna, o bouon couma lou pan.

Chacun est comme ses actions le font : mauvais

comme la gale ou bon comme le pain.

Can que noun camina, noun trova d’ouòs

Chien qui ne marche pas ne trouve pas d’os.

Cauda la mar e ten ti a la terra.

Flatte la mer et reste sur la terre.

Chanjamen de gabia, rejouissènça de passeroun.

Changement de cage, réjouissance de l’oiseau.

Chieu-chieu ! qu travaia viéu.

Cui-cui ! qui travaille vit.

Civada de febrié ramplisse lou granié.

L’avoine de février remplit le grenier.

Consulta toujou la tiéu frema e fai ensuita à la tiéu testa.

Consulte toujours ta femme et agis ensuite à ta guise.

Coura la fam es à la pouòrta, l'amour s'en va per la fenestra.

Quand la faim est à la porte, l'amour s'en va par la fenêtre.

Coura la luna fa lu rodou, o vent o brodou.

Le rond de la lune annonce vent ou pluie.

Coura lou paire fa caramentran, lu enfan fan carema.

Quand le père festoie, les enfants trinquent.

Coura ma pocha fa tin-tin, toute lou mounde es mon cousin, ma coura fa ta-ta li vèhi toui s'escapa.

L'argent appelle les amis,

la purée les éloigne.

Coura si voù, si poù.

Quand on veut, on peut

Decembre pilha e rende ren.

Décembre prend et ne rend rien.

Diéu ti garda d'un marit vesin e d'un jugaire de vioulin.

Dieu te garde d'un mauvais voisin et d'un joueur de violon.

Doun li a de fihla enamouradi es inutil tenì li pouòrta serradi.

Là où il y a des filles amoureuses, il est inutile de verrouiller les portes.

D'un sac de carboun noun souòrte de farina.

D'un sac de charbon, il ne sort pas de farine.

Embrassada sensa barba, meleta sensa sau.

Embrasssade sans barbe, omelette sans sel.

En abriéu la flou, en mai la coulou.

En avril la fleur, en mai la couleur.

En Janvié e Febrié, lou pei que si pilha està en un panié.

En Janvier et Février, le poisson que tu attrape tient dans un panier

En temp de bourrasca, toui lu pouort soun bouoi.

Par temps de tempête, tous les ports sont bons.

Enfan pichoui, pichoui chacrin, enfan gran, gran chacrin.

Enfants petits, petits chagrins, enfants grands, grands chagrins.

Entra lou fache e lou dich, li a tre lega de camin.

Entre le faire et le dire, il y a trois lieues de

distance.

Fai-mi paure, te farai ric.

C'est l'olivier qui dit : " taille moi bien les branches, je te donnerais des olives ".

Fouola la fea que si counfessa au loup.

Folle est la brebis qui se confesse au loup.

Frei de man, cant de couor.

Mains froides, cœur chaud.

Issa Nissa !

Debout Nice !

L’argent e l’amichicia tapoun lu uès a la justicia.

L’argent et l’amitié bouchent les yeux de la justice.

La barba noun fa lou sapient e la capa noun fa lou mouge.         

L'habit ne fait pas le moine.

La bouona crota fa lou boun vin.

La bonne cave fait le bon vin.

La bruma per Calèna noun fa ni bèn, ni mau.

La brume de Noël ne fait ni bien ni mal.

La cougourda noun fa d'ananas.

La courge ne fait pas d'ananas.

La fourtuna fa la superbia.

La fortune fait l’orgueil.

La frema es de fuec, l'ome es d'estoupa, passa lou diau e souffla.

La femme est de feu, l'homme est d'étoupe, le diable passe et souffle.

La luna setembrine, set luna endevina.

La lune de septembre prédit les sept lunes qui suivent.

La superbia anet à cavau e s'en retournet à pen.

L'orgueil est parti à cheval et s'en retourna à pieds.

Lach e vin pouisoun fin.

Lait et vin, poison fin.

L'aiga que coure noun s'arresta óu mourre.

L'eau qui court, ne s'arrête pas au moulin.

L'aiga que resta sente qu'empesta.

L'eau stagnante empeste.

L'amour e la rasca marit doun casca.

L'amour et la gêne (le besoin), mauvais.

Longui parlota fan li journada courti.

Longues parlotes, font les journées courtes.

Lou crit fa counouisse lou nidou.

Le cri fait connaître le nid.

Lou mau ven à cavau e s'en va a pen.

Le mal vient à cheval et s'en va à pieds.

Lou vin es bouón doun li a une bella aubergista.

Le vin est bon où il y a une belle aubergiste.

Lu counselhé noun soun lu pagaire.

Les conseillers ne sont pas les payeurs.

Lu rique si perdounou, lu paure si bastounoun.

On pardonne les riches, on bastonne les pauvres.

Mars sec, Abrieu bagnat, urous lou paisan que a

semenat.

Mars sec, Avril mouillé, heureux le paysan qui a semé.

Noun passa tempe que noun revengue.

Le temps passé doit revenir.

Noun pouodi estre lou boia e l’empicat.

On ne peut pas être le bourreau et le pendu

Nouoe, filha a castagna, la sieu rouba cuerbe la magagna.

Noix, filles et chataignes, leurs robes cachent leurs défauts.

Outobre, lou mes dóu vin.

En octobre, le vin se fait bon.

Paraula longhi fan lu jou court.

Les longues parlottes rendent les jours courts.

Per lou mes d'outobre, qu perde lou sieu mantéu, qu lou cerque ben léu !

En octobre, celui qui perd son manteau le cherche

bien vite.

Per Pantecousta, souta lou cerié, lou pastre gousta.

Pour Pentecôte, sous le cerisier, le berger goûte.

Per Santa Catarina, li sardina viroun l’esquina, per la San Blai, revènoun mai.

A la Ste Catherine, les sardines tournent le dos, à la St Blaise, elles s’en  reviennent.

Pichin fai de luen pea.

Petit fagot pèse de loin.

Poulenta dura counserva la creatura, poulenta mouola la descounsouala.

Polente dure conserve la créature, polente molle désole.

Pratiga vau mai que gramatica.

La pratique vaut mieux que l'étude.

Preire desfratat e caulé rescaufat noun soun mai stat agradat.

Prêtre défroqué et choux rechauffé n'ont jamais été bien vus.

Proucès fenit, gagnant en camia, perdant tounut.

Procés fini, gagnant en chemise, perdant tout nu.

Qu a de pan e de vin es amic dóu vesin.

Celui qui a du pain et du vin est ami du voisin.

Qu aura de pu bèu fiéu, farà de de pu bella tela.

Qui aura le plus beau fil tissera  la plus belle toile.

Qu ben farà, ben trouverà.

Qui bien fera, bien trouvera.

Qu cerca, trova.

Qui cherche, trouve.

Qu crompa l'inutil vendra lou nécessairi.

Qui achète I'inutile, vendra le nécessaire.

Qu de viei si caussa, de póu s'enaussa.

Qui de vieux se chausse, de peu se hausse.

(le vieux coûte souvent plus cher que le neuf).

Qu flata, grata.

Qui flatte, gratte.

Qu lenga a, à Roma va.

Qui a de la langue, va jusqu’à Rome.

Qu mau coumença pegiou acaba.

Qui mal commence, finit encore plus mal.

Qu noun escouta lou paire e la maire bouona fin

noun pou faire

Qui n'écoute pas le père et la mére, bonne fin ne

peut faire.

Qu noun sau faire, laissa faire.

Qui ne sait pas faire doit laisser faire.

Qu pinta una flou, noun li douna l’oùdou

Qui peint une fleur ne lui donne pas le parfum.

Qu s'alonga mai que lou lançóu si descuerbe lu pen.

Qui s'allonge plus long que les draps, se découvre les pieds.

Qu vòu faire un bouon caramentran,

Qu'accoumença au jou de l'an.

Qui veut faire un bon Carnaval,

Qu'il commence le jour de l'an.

Que Dieu ti doune de ment, e a ieu d'argent.

Que Dieu te donne de l'esprit et à moi de l'argent.

Que lenga a, a Paris va.

Avec une bonne langue, on va loin.

Que naisse loup noun mouor agneu.

Qui naît loup ne meurt pas agneau.

Que noun pens' au lendeman, fa un marri

Caramentran.

Qui ne pense au lendemain aura de mauvaises Fêtes. (Carnaval)

Quoura la fam es a la pouorta, l’amour s’en va per la fenestra.

Quand la faim est à la porte, l’amour s’en va par

 la fenêtre.

Quoura li nebla fan pan, se noun plòu ancuèi, plòu

deman.

Quand les nuages se forment en cirrus, s'il ne pleut aujourd'hui, il pleuvra demain.

Quoura sies trou bouon, sies bestia.

Quand on est trop bon, on est bête.

Rassa estirassa.

Tel père, tel fils.

Sac vuèi noun pòu està drech.

Sac vide ne peut rester debout.

S'arrangia lou temp plu vitou que li gen .

Le temps s'arrange plus vite que les gens.

Se la rougna vi ven n'avès que da grata.

Si la gale vous vient, vous n'avez qu'à gratter.

Se plou à la Madalena, laissa la figa en pena.

S’il pleut à la Madeleine, laisse la figue en peine.

Se ti manca la siansa, àgue òu mancou la jactansa.

A défaut de science, ai au moins de la parlote.

Se trona au mes d’abriéu, cèucla bouta e barriéu.

Si tonnerre au mois d’avril, cercle bonbonnes et barriques.

Se vos faire un bouon cesié

Fai lou'n Fébrié.

Si tu veux faire de bons pois-chiches,

fais-les en Février.

Se voules viéure lountems, noun vi courca embé lou ventre plen.

Si vous voulez vivre longtemps, ne vous couchez pas le ventre plein.

Si counouisse au pecoul, quoura la figa es madura.

On reconnaît à la queue, quand la figue est mûre.

Si parla mau de la frema ma cadun li courre darrié.

On parle mal de la femme mais tout le monde lui court après.

Sus d’un mouloun d’or e de pan, l’avaro es paure e mouor de fam.

Sur un tas d’or, l’avare est pauvre et meurt de faim.

Tantout'un m'encalàvi.

De toute façon, je descendais…(on prend son parti d'un événement désagréable…)

Toui saben doun venen ma saben pa doun aneren.

Nous savons tous d'où nous venons, mais nous ne savons pas où nous irons.

Tout es amar per cu a de fel en la bouca.

Tout est amer pour qui a du fiel dans sa bouche.

Touta pignata à son cubesseù.

Toute marmitte a son couvercle.

(Tout le monde trouve chaussure a son pied).

Un bouon e alegre vesin t'escourcha lou camin.

Un bon et gai voisin raccourcit ton chemin.

Un póu cadun fa mau en degun.

Un peu chacun, cela ne fait de mal à personne.

(pour un travail pénible à faire, un mauvais plat à finir)

Una bouòna frema en maioun es la premiera saissa d'espargne.

Une femme avisée à la maison est la première caisse d'épargne.

Usa mai d’oli que de blest.

Utilise plus d’huile que de filasse.

Vau mai un ae vieu qu'un avoucate muort.

Mieux vaut un ane vivant qu'un avocat mort.

Vau mai un presènt que doui futur.

Il vaut mieux un présent, que deux futurs.

Vedova daurada leu counsoulada.

Veuve riche, vite consolée.

Viei bouosc, viei vin, viei amic.

Vieux bois, vieux vin, vieux amis.